m u l t i p l e s

haïkus


haïkus

 

textA01.jpg

 

 

haïkus, 

collages, montages

 

télescopage

d'images, de temps, de mondes

 

notes, essais, traces

un mouvement continué

 

sculpter, capter, déformer

et recommencer

 

nicolas droin

 


22/12/2011


à force de regarder

 

 

à force de regarder

 

 

 

 

 

 

S'inspirant de la forme des haïkus (poèmes japonais), le film est composé de trois plans.

 

Nicolas Droin, janvier 2018.

 

 

 

 

 


30/04/2018


DANS L'ESPACE QUI SEPARE

 

DANS L'ESPACE QUI SEPARE

 

 


 

 

 

 haïku - octobre 2017

 

 

 

 

Dans l’espace qui sépare n’est pas un film. Plutôt un essai.

Des notes, images, pour un plus tard ajourné. Des repérages pour des films passés et à venir.

Comme des esquisses, des traits tirés au hasard des espaces.

Ne serait-ce que ces lieux sont ceux qui me fondent et fondent mon envie de cinéma.

Hors-lieux, entre-lieux, à la marge, ils sont l’espace qui sépare et en cela rapproche.

Montage, éclats, de lieux incompossibles et de films possibles/impossibles.

 

 

 

 

 

 


30/04/2018


HORS LIEU

 

 

HORS LIEU

 

 

 

 

Notes, images, pour un plus tard ajourné. Comme des esquisses, des traits tirés au hasard des espaces. Ne serait-ce que ces lieux sont ceux qui me fondent et fondent mon envie de cinéma.

 

HORS LIEU est un essai, revenant sur un projet de fiction non tourné, lumières parallèles. Il s'agit de repérages. 

 

Le film fait également revenir des images d'autres films : des rushs non utilisés du film Fragments extérieurs (2004), tourné avec Jeanne Ben Hammo, des images transformées du film Seule (2000), tourné avec Bérangère Goossens.

 

 

Nicolas Droin, mai 2017.

 

 

 

 

 


20/05/2017


EN ROND

 

EN ROND

 

autoportrait - janvier 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

A la suite d'un exercice de réalisation proposé aux étudiants lors de mon cours à Paris 8, j'ai décidé de me retourner la contrainte et de réaliser un "autoportrait".

 

L'exercice se veut libre, ouvert aux formes du journal, de l'essai, de l'esquisse. La contrainte première était de partir des lieux. J'ai choisi de revenir sur trois lieux qui ont beaucoup compté pour moi : Marseille, l'Aubrac et Montreuil (en passant par Paris, aux alentours de République).

 

Dans le mouvement de l'écriture et du souvenir, en rond reprend les mots de Cesare Pavese, Alix Cléo Roubaud, Marie Uguay. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


06/02/2016